Revue Bébé

Nous avons découvert le langage de signes pour bébé grâce à notre copine de l’Alberta qui nous ventait tous les bienfaits d’utiliser le langage de signes avec notre bébé. Nous étions septiques au début et nous avions plusieurs interrogations face à cette forme de communication avec notre bébé. J’ai fait venir plein de documentations des États-unis pour en savoir plus sur le sujet avant de m’embarquer dans cette aventure. Après tout, notre bébé n’était pas malentendant!

Nous avons été épatés de voir ces petits bouts de chou faire des signes avant même qu’ils puissent parler. Nous avons réalisé que le langage de signes pour bébé, c’est un peu comme l’enfant qui marche à quatre pattes avant de marcher debout. Il acquiert des habiletés et découvre les avantages de se déplacer avant de se lever debout. Dans le langage, il développe aussi des habiletés et découvre les avantages de communiquer de façon plus spécifique avant que les sons et les mots viennent. Nous avons décidé d’essayer avec notre petite poupoune de six mois, Mélissande.

Elle a produit son premier signe à 8 mois et demi. Elle a fait le signe “encore” afin d’avoir plus de crème glacée. C’est comme si elle faisait son premier pas ou disait son premier mot. Nous étions très émus et émerveillés. Le lendemain, elle a fait le signe “encore” pour donner un biscuit de plus à notre chien et un de plus et un de plus. Vous devinez qu’ils sont très complices depuis.

Elle a, par la suite, fait les signes lait, manger, besoin d’aide et à son premier anniversaire, elle faisait 16 signes différents pour communiquer ses besoins. Nous étions fiers de voir cette petite fille, si déterminée, exprimer ses goûts et ses besoins, mais aussi ses intérêts et ses pensées. C’est impressionnant de découvrir tout ce qu’ils peuvent communiquer si on leur en donne la chance.

Les signes ont aussi été d’un grand support pour Méli et nous lorsqu’elle tentait de dire ses premiers mot parfois difficiles à comprendre, pour nous et surtout son entourage. Le signe nous aidait à décoder ses tentatives et bien répondre à ce qu’elle voulait. Nous pouvions par la suite lui redire le mot et ainsi aider à développer sa prononciation et favoriser l’apprentissage de la langue orale. Méli est rapidement devenue une petite fille qui a plein de choses à dire.

Elle a ensuite fait son entrée à la garderie où elle utilisait aussi quelques signes pour communiquer ses besoins à ses éducatrices. A la collation, “encore” des biscuits c’était pour elle maintenant. À la maison comme à la garderie, nous avons eu beaucoup de plaisir avec les signes que ce soit pour agrémenter ses chansons préférées ou pour lire ses livres préférés. Méli adorait se faire lire des histoires, mais surtout prendre le livre par la suite et le lire, elle-même, en faisait les signes des objets sur les pages. Quelle belle introduction au monde de la lecture!

Maintenant, nous apprenons de nouveaux signes par plaisir et parce que c’est aussi un petit code discret pour notre famille. J’utilise aussi les signes lorsque je lui apprends des mots en anglais.

Personnellement, je me suis mise à réfléchir sur le sujet et lire plusieurs articles et j’ai découvert une nouvelle passion. La communication par les signes et les gestes a beaucoup de potentiel. Que ce soit pour nos bébés avant que les mots viennent ou bien pour l’enfant qui se fait

difficilement comprendre avec ses premiers mots ou encore celui pour qui les mots tardent à venir. On retrouve aussi les gestes et les signes avec les enfants qui vivent certains retards de développement. Les signes sont une façon de se supporter, se sécuriser dans le monde complexe de l’apprentissage d’une langue. Piaget disait que l’apprentissage était plus efficace s’il était accompagné de mouvement et on sait tous aussi que l’enfant apprend par le jeu alors quelle belle façon d’utiliser son corps pour jouer avec le langage et rendre l’apprentissage plus efficace.

Nous avons vécu une expérience extraordinaire, nous avons développé un lien unique avec notre petite et nous souhaitons à toutes les familles de pouvoir communiquer de cette façon avec leur bébé. C’est fascinant, passionnant, mais surtout efficace et accessible à tous. Nous attendons maintenant impatiemment le jour où Mathis, le petit frère de Méli, produira avec ses adorables petites mains, son premier signe.

Mathis, Mélissande, Valérie et Christian

www.signebebe.com

Retour
2018-04-22T23:13:18+00:00

About the Author: